L’ENVOLEE

EVA RILEY

Grande Bretagne, 8 juillet 2020, 1h23 - VOST

​​

Leigh, 14 ans, vit dans la banlieue de Brighton avec un père souvent absent. C'est une gymnaste douée qui s’entraîne intensément pour sa première compétition. Lorsqu’un demi-frère plus âgé apparaît une nuit sur le seuil de sa porte, son existence solitaire vacille. La méfiance fait place à des sensations inconnues et grisantes. Leigh s’ouvre à un monde nouveau.

Leigh, orpheline de mère et flanquée d’un père indifférent, fait de la gymnastique sportive, mais sans entrain. Surgit un demi-frère inconnu qui l’entraîne dans une délinquance amusante. Une amitié naît, le goût de vivre revient, l’adolescence est un moment génial…

Premier film, ce «roman d’apprentissage» est inégal, mais a une énergie électrique, grâce aux deux jeunes interprètes (Alfie Deegan et Frankie Box), absolument craquants. Du feel good cinéma.

 

En dépit de son ancrage social, tourné dans les faubourgs de Brighton et accompagné d’une bande-son envoûtante, "L’Envolée" plonge son spectateur en état d’apesanteur. Culturopoing.com

 

Ce premier film d'une jeune réalisatrice s'inscrit (très honorablement) dans le sillage du réalisme de Ken Loach, avec un peu de soleil et de fraîcheur en plus. Femme Actuelle

 

Porté par la justesse de ses acteurs, "L’Envolée" dépeint avec finesse et sobriété l’affection naissante entre ces deux adolescents livrés à eux-mêmes. Les Fiches du Cinéma

 

Complicité naissante, confusion des sentiments : un premier film solaire. Télérama

Du 9 au 22 septembre 2020