L’ORDRE DES MEDECINS

DAVID ROUX

France, Belgique, 23 janvier 2019, 1h33

L'habit fait le moine, et la blouse blanche, le médecin.
Il suffit que Simon 37 ans, chef d'un service de pneumologie, la retire et déambule dans les couloirs en tee-shirt bleu clair pour qu'il abdique aussitôt son pouvoir et devienne un homme banal et invisible, un fils affligé et impuissant…
Sa mère, Mathilde est en effet traitée, pour une maladie incurable, dans l'hôpital où il travaille. Elle se sait condamnée et affronte la mort avec une dignité exemplaire.
Pour l'accompagner, lui consacrer du temps, mais aussi parce que le spectacle de cette souffrance bouleverse et dérègle l'exercice de son propre métier, Simon se met en vacance de son service...
Dans ce premier film, en partie autobiographique, David Roux explore la part intime, secrète, du corps médical. Il le fait avec une rigueur quasi clinique, sans une trace de pathos, dans un huis clos dramatique. Jérémie Renier, alterne ici avec brio le pneumologue surmené et le fils paralysé, l'omniscient et l'ignorant, le croyant et l'incroyant.
Quant à Marthe Keller, elle est tout simplement magnifique. A voir, même sans ordonnance.

Les débuts dans le long-métrage de David Roux sont une heureuse surprise. Un scénario dense et prenant, une mise en scène tenue, et une direction d’acteurs inspirée. Et la portée universelle de son témoignage humain. Bouleversant. Bande à Part
Un premier film très personnel, à la fois simple et complexe, modeste et abouti, sur la résilience, la famille, les racines, sur ce qui nous lie dans les épreuves douloureuses. Le Journal du Dimanche

 

Du 20 au 26 mars