FOOD-COOP-1.jpg

Vendredi 25 mars 2022 à 20h

Food-coop.jpg
noir_progressif.png
Retour.png

FOOD COOP

Documentaire de TOM BOOTHE

USA-France, sortie le 2/11/2016, 1h 37 – VOST

 

En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street, prospère une institution qui représente une autre tradition américaine : il s’agit de la coopérative alimentaire de Park Slope, au cœur de Brooklyn. C’est un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent 3 heures par mois pour avoir le droit d’y acheter les meilleurs produits alimentaires dans la ville de New York, aux prix les plus bas…

L’idée est sympa : créer des magasins d’alimentation en coopérative, aux Etats-Unis et maintenant en France.

Pas de marketing, pas de publicité, juste des produits bien choisis et au juste prix : la Park Slope Food Coop, à Brooklyn, regroupe ainsi 16.000 membres qui donnent quelques heures de leur temps pour faire tourner l’entreprise.

Psychanalyste, comptable, artiste, assistante sociale, peu importe votre métier : tout le monde est convié. En contrepartie, tout est bon marché.

 

Tom Boothe, cinéaste américain établi en France – et qui participe à la coopérative française La Louve –, filme avec chaleur et sympathie cette aventure. Ecologie, partage, économie parallèle : le film est disponible gratuitement pour les gens intéressés. L’utopie, parfois, ça marche. Le Nouvel Observateur

 

Le documentaire de Tom Boothe met un coup de projecteur sur une institution pionnière, créée à New York en 1973. Le Monde

 

Ce film se présente comme une déambulation curieuse et bienveillante à travers les méandres de ce magasin unique en son genre, sans PDG, sans actionnaires. A Voir-à-Lire-com

 

Euphorisant du premier au dernier plan, ce documentaire explore les aspects pratiques et éthiques de ces coopératives. Télérama

Le film de Tom Boothe n’élude pas écueils et imperfections du modèle développé. Cette franchise participe à la compréhension des ressorts et motivations de la coopérative et de ses participants à hauteur. Les dernières séquences insistent sur l’ingratitude des tâches indispensables. L'Humanité