PETIT PAYSAN  

D’HUBERT CHARUEL

France, 30 août 2017, 1h30

Prix du meilleur scénario de long métrage au Festival Premiers Plans d'Angers

Valois du meilleur acteur pour Swann Arlaud au Festival du film francophone d'Angoulême

 

Pierre, jeune éleveur trentenaire, a repris l'exploitation de vaches laitières de ses parents. Passionné par son activité, toute son existence est organisée autour de sa ferme, à travailler dur tous les jours pour un salaire dérisoire. Un jour, il croit détecter les symptômes d'une épidémie naissante chez l'une de ses vaches. Malgré l'avis rassurant de sa sœur vétérinaire, Pierre pense que la bête a été touchée par une fièvre hémorragique. Craignant que tout son troupeau ne soit infecté par la maladie et qu'on l'oblige, au nom du principe de précaution, à abattre l'intégralité de ses vaches, Pierre se refuse à tout perdre et bascule dans la peur et la colère. Il ira jusqu'au bout pour protéger ses vaches ...

 

Charuel retranscrit de la meilleure des façons le mal-être paysan, qui se traduit à la fois par une puissante présence au monde (le côté « terrien ») et un inexorable sentiment d’abandon de la part des pouvoirs publics, en l’imbriquant dans un récit aux airs de thriller mental. Première

 

 

 

 

 

 

L'ATELIER 

de  LAURENT CANTET

France,  11 octobre 2017, 1h53 - VOST

 

Avec Marina Foïs, Matthieu Lucci, Warda Rammach …

5 nominations au festival de Cannes 2017

 

La Ciotat, été 2016. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière connue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n'intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l'anxiété du monde actuel, il va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia, que la violence du jeune homme va alarmer autant que séduire. …

 

Cantet, qui n'oublie jamais le romanesque (personnages, péripéties...), filme droit et juste, ne juge pas, n'élude rien et décrypte ces glissements. La société est responsable, mais elle est ce qu'on en fait. Passionnant, effrayant.    L'Express

 

Un film bouleversant et lumineux. Femme Actuelle

 

 

 

 

 

Du 22 au 28 novembre