LE CRIME DE MONSIEUR LANGE

JEAN RENOIR

France,  24 janvier 1936, 1h2, comédie dramatique

Amédée Lange est recherché par la police. Alors qu’il a pris la fuite en compagnie de Valentine et a trouvé refuge dans un petit hôtel, il est démasqué par des clients. Valentine décide de leur raconter toute l’histoire et de les laisser juger du crime de M. Lange. Tout a commencé lorsque l’ignoble M. Batala, le patron de M. Lange a décidé de s’approprier les œuvres écrites par ce dernier avant de s’enfuir et de se faire passer pour mort…

La vraie vie... Tout concourt ici à en effacer les limites, à en gommer les contours. Le pays de Lange, à mi-chemin du rêve et du trivial, Renoir le parcourt en se jouant des dialogues de Prévert comme d'un champagne d'images. Libération

Voilà encore le cas, fréquent chez Renoir, d'un film qui, à force de vérité même, devient vite purement féerique… Monsieur Lange est de tous les films de Renoir, le plus spontané, le plus dense en miracles de jeu et de caméra, le plus chargé de vérité et de beauté pure, un film que nous dirions touché par la grâce. François Truffaut, Les Films de ma vie, 1975

 

Du21 au 27 mars