janvier ou février 2021

STRIPPED
de YARON SHANI 
Israël-Allemagne, sortie le 23/09/2020, 2h -  VOST

 

(3e volet de la trilogie Chained, Beloved, Stripped)

Alice et Ziv sont voisins dans un quartier de Tel-Aviv. Alice vient de publier un premier roman particulièrement remarqué. Ziv est un adolescent passionné de musique, mal à l’aise avec l’expression de ses sentiments. Alice pense que Ziv pourrait être le cœur d’un projet documentaire, mais leur rencontre va prendre un tournant inattendu…

Stripped conclut et complète les deux précédents volets de la Love trilogy entreprise par Taron Shani. L’atmosphère s’assombrit…

Une jeune femme se terre chez elle à la suite d’un traumatisme. Dans l’appartement d’en face vit un jeune adolescent introverti et musicien qui s’apprête à partir pour l’armée.

Dans une construction suffocante – l’origine du malaise ne sera pas explicitée avant la fin du film –, le cinéaste met en scène ses thèmes récurrents : la condition de la femme, l’endoctrinement militaire, la virilité abusive et les violentes fractures de la société israélienne. Comme pour Chained et Beloved, la guerre des sexes continue d’avoir cours, captivant le spectateur par des scènes mêlant scandale et dramaturgie. 

Stripped confirme l’avènement d’un grand nom du cinéma israélien

Avec cette œuvre tendue, Yaron Shani complète, plus qu’il ne clôt, sa magistrale trilogie : Chained, Beloved, Stripped. Les Fiches Du Cinéma

 

Au fil d’un récit puissant et déstructuré, le réalisateur israélien Yaron Shani suit une héroïne avant et après le traumatisme. Le Monde

 

Qu’il aborde le viol, avec son lent travail de destruction, la toxicité de l’imagerie porno ou encore la surenchère viriliste dans laquelle les jeunes Israéliens se complaisent, le film ne se laisse pas facilement oublier… Télérama

 

Retour.png