Epicentro_image.jpg

Du 2 au 15 juin 2021

Epicentro (2).jpg
noir_progressif.png

EPICENTRO
HUBERT SAUPER
FR-AT-USA, sortie le 19/08/2020, 1h47 - VOST

 

« Imagine une nuit chaude et humide dans le port d’une grande ville… ».  La « grande ville », c’est La Havane ; la « nuit chaude et humide », c’est le 15 février 1898, soir de l’explosion du navire américain le Maine. Le documentaire intitulé Epicentro est donc le portrait - immersif et métaphorique, utopiste et postcolonial - de Cuba, où résonne encore l’explosion de l’USS Maine. Ce Big Bang a mis fin à la domination coloniale espagnole sur le continent américain et a inauguré l’ère de l’Empire américain. Au même endroit et au même moment est né un puissant outil de conquête : le cinéma de propagande.  Le titre du film est une référence au fait que Cuba est le centre géographique des Amériques...

Hubert Sauper emmène sa caméra à La Havane où il interroge des enfants sur Cuba. Sans clichés, il parle de la colonisation, de l’impérialisme, de la révolution et du futur, par la voix d’enfants à la clairvoyance singulière. Culturebox

 

Hubert Sauper signe un documentaire poétique et déambulatoire, sans se prononcer sur la situation de l’île. Le Monde

 

Moins sombre que ses films précédents, Epicentro salue surtout la fierté bravache des Cubains qui s’opposent à l’arrogante Amérique. On n’oubliera pas la détermination de ces deux petites Cubaines de 11 ans qui parlent de géopolitique avec une intelligence et un naturel déconcertants. Télérama


Epicentro célèbre la manière dont Cuba résiste depuis longtemps à l’impérialisme en s'intéressant aux gens de la rue. Cineuropa

 

Retour.png