janvier ou février 2021

LA FEMME QUI S'EST ENFUIE
De  HONG SANG-SOO
Corée du Sud, sortie le 30/09/2020, 1h20 - VOST

Pendant que son mari est en voyage d’affaires, Gamhee - seule pour la première fois en cinq ans rend successivement visite à trois de ses anciennes amies qui ont quitté la ville pour la campagne. A trois reprises, un homme (voisin importun ou amant éconduit) surgit de manière inattendue et interrompt le fil tranquille de leurs conversations…

Hong Sang-soo remporte l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à la Berlinale de 2020

La Femme qui s’est enfuie, le dernier film du duo, marque en ce sens une sorte d’apogée, ouvrant pour ses héroïnes une parenthèse de douceur et de mélancolie, une magnifique « surface de réparation » féminine. Le Monde

 

Il y a quelque chose de délicieux à contempler cette complicité qui n’a guère besoin de trop de mots, ces conversations banales à table auxquelles excelle depuis toujours Hong Sang-soo, et cette proximité physique qui rappelle la sororité ouatée qu’avait mise en place "Hotel by the River", le précédent film du Sud-Coréen, sorti fin juillet, dont la sérénité semble ici provenir de la nature environnante autant que de l’absence d’hommes. Libération


Le Femme qui s’est enfuie, en se repliant tout entier du côté des femmes à la fois puissantes et marginales auxquelles rend visite le personnage de Kim Min-hee, opère un basculement décisif et naturel dans la trajectoire d'Hong Sang-soo. Les cahiers du cinéma

 

Retour.png