Un-bon-debut_2.png
Un-bon-début.webp
noir_progressif.png

UN BON DEBUT

Documentaire de Xabi Molia et Agnès Molia

France, sortie le 12/10/2022, 1h 39

   
Ils ont l’âge d’entrer en troisième et déjà une réputation d’irrécupérables. Pendant des mois, ils ont vécu loin du collège, en rupture presque totale avec la vie scolaire. A Grenoble, une classe unique en France du nom de «Starter » leur ouvre ses portes. Pendant cette année particulière, Un bon début a filmé leur adolescence, difficile et malmenée – mais dont le cours peut encore changer…

Un bon début est né d'une rencontre qui s’est faite à l’enterrement d’un ami de Xabi Molia, Matthieu, tué au Bataclan. Pendant la cérémonie, un autre de ses amis, Antoine, a pris la parole pour évoquer la mémoire du défunt. Le cinéaste a immédiatement entendu chez lui ce qu'il aimait tant chez Matthieu : de la droiture, de la modestie et un métier d’enseignant vécu comme une vocation.

Il se rappelle :"Instituteur de formation, Antoine s’est spécialisé dans le soutien d’élèves en grande difficulté. Au début, c’est sans doute parce qu’il ressemblait à mon ami disparu que j’ai eu envie de mieux le connaître."
"Chaque fois qu’il me parlait du travail accompli au sein de Starter, le dispositif dont il s’occupe à Grenoble, j’avais l’impression qu’il me racontait des scènes de film. Je suis parti deux jours là-bas pour voir cette classe au travail."

"J’ai été bouleversé par la personnalité des élèves, par l’intensité des échanges, et un certain sentiment d’urgence. Urgence de réparer, urgence de trouver des solutions à des situations de vie très préoccupantes. Au retour, j’ai dit à ma sœur : « Je crois qu’il y a un film »."

La réalisatrice Agnès Molia poursuit : "On y est retournés tous les deux et c’est devenu une certitude. On voulait depuis longtemps retravailler ensemble, mais on attendait qu’une histoire nous tombe dessus et que ce soit une évidence. C’est ce qui s’est passé avec Antoine."

"Il nous ramenait à un sujet qui était déjà au centre de notre premier film (Le Terrain) : l’adolescence, ce temps de mutation, si incertain, où l’on n’est plus vraiment un enfant et pas encore un adulte. Un « âge bascule » où tout est encore ouvert. Cette incertitude, c’est quelque chose qui nous émeut beaucoup."

Un documentaire qui apporte une pierre pertinente au débat actuel sur l'éducation et ses insuffisances. Ouest France

Irrécupérables ? Le professeur Gentil n’y croit pas. Et sa capacité d’écoute va redonner espoir à des élèves à part, héros d’un documentaire lumineux. Télérama

Plus qu’un documentaire sur les vertus pédagogiques d’un enseignant, Un bon début constitue une bouffée d’émotions, d’amour et d’espoir.  aVoir-aLire.com

 

 Il y a fondamentalement dans ce film une énergie positive qui emporte tout sur son passage. Le Monde

Retour.png