janvier ou février 2021

Retour.png

YALDA LA NUIT DU PARDON
De MASSOUD BAKHSHI
Iran, sortie le 7/10/2020, 1h29 – VOST

  

Grand Prix du Jury au  Sundance Film Festival 2020

 

 

Iran, de nos jours. Maryam, 22 ans, tue accidentellement son mari Nasser, 65 ans. Elle est condamnée à mort. La seule personne qui puisse la sauver est Mona, la fille de Nasser. Il suffirait que Mona accepte de pardonner à Maryam en direct devant des millions de spectateurs, lors d’une émission de téléréalité…

En Iran cette émission existe : elle a inspiré cette fiction.

Si le face-à-face entre les deux femmes reste un peu schématique dans sa façon de confronter les classes sociales, le film parvient à impliquer le (télé)spectateur, à le faire s’interroger sur sa position de juge. Télérama

 

Le film de Massoud Bakhshi montre avec effroi comment, dans un pays des plus conservateurs au monde, une émission de télévision peut jouer avec les règles du Talion. Résolument inquiétant. aVoir-aLire.com

 

Si toute sa partie en coulisses des émissions télé a un côté déjà vu, Yalda s’impose par la tension que son réalisateur sait faire naître de bout en bout en jouant avec le pouvoir manipulateur des images et, plus largement, avec les multiples composantes de son récit (...). Première


En répliquant ce dispositif pour en décrire les ambiguïtés, le film place au fond ses spectateurs dans la même position que les téléspectateurs fictifs de l’émission [...] dans la position de juger les parties en présence [...] du point de vue de leur moralité ou absence de moralité, et non dans la perspective d’en finir avec le jugement - perspective dont le cinéma s’est parfois montré capable et qui est peut-être sa seule chance d’exister. Libération