LE CUIRASSE POTEMKINE

 

Sergueï Mikhailovich Eisenstein, Grigori Aleksandrov

URSS, 12 novembre 1926, 9 novembre 2014 - Version restaurée - 1h 12 – VOST

Un des rares chefs-d’œuvre incontestables du 7ème Art.

Un épisode de la Révolution russe de 1905 : l’équipage d’un cuirassé, brimé par ses officiers, se mutine et prend le contrôle du navire. Arrivés à Odessa, les marins sympathisent avec les habitants qui se font brutalement réprimer par l’armée tsariste…

 

Le prestige de ce film fut tel que le docteur Goebbels, ennemi juré des idées qui avaient inspiré Eisenstein, quand il prit en main le cinéma allemand, lui donna ce mot d’ordre, vrai pari stupide : « Faites-moi un Potemkine ! » Mais ce chef-d’œuvre, comme notre Marseillaise, suppose un grand élan populaire, qui fait d’un homme le porte-parole d’une nation. Le garçon de 26 ans à qui avait été confiée la reconstitution des événements d’Odessa pour leur vingtième anniversaire avait été transporté par la révolution d’Octobre, qui lui avait fait abandonner sa vocation de peintre pour les théâtres ambulants de l’armée rouge…

Georges Sadoul / Les Lettres Françaises / 1948

Scénario génial dans sa simplicité, mise en scène géniale dans sa complexité. B. Alexeiev

 

Le 28 mai à 19h45