Les sorcières 2.jpg

Du 17 au 30 novembre 2021

Les-sorcières-d'Akellare.jpg
noir_progressif.png

LES SORCIERES D'AKELARRE
 

de PABLO AGUERO
Espagne,  Argentine, France - sortie le 25 août 2021 -  1h32 - VOST     

 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs


Pays basque, 1609. Six jeunes femmes sont arrêtées et accusées d’avoir participé à une cérémonie diabolique, le Sabbat. Quoi qu’elles disent, quoi qu’elles fassent, elles seront considérées comme des sorcières. Il ne leur reste plus qu’à le devenir…

Au Pays basque, au début du XVIIe siècle, de jeunes adolescentes sont accusées de sorcellerie.
Leur procès est mené par un prêtre fanatique et torturé auquel ces victimes du patriarcat vont offrir ce qu’il recherche : les prétendues preuves de leur envoûtement.
Un film brûlant et sensuel qui dénonce le pouvoir hypocrite des hommes et de l’Eglise, et prédit la fin de celui-ci. Il montre aussi l’asservissement des mâles dominés par un désir sexuel dont les femmes se sont affranchies depuis longtemps. Le scénario est rapidement prévisible, mais la flamboyance baroque de la mise en scène fascine de bout en bout.


Un récit sidérant. Télérama

Servi par une mise en scène nerveuse et un montage vif, Les Sorcières d’Akelarre est mû par cette idée que ce qu’ont vécu ses héroïnes hier est ce que subissent de nos jours d’autres femmes, premières victimes des pouvoirs autoritaires imposés par des extrémistes religieux. Un parallèle d’autant plus puissant qu’il n’est jamais appuyé. Première

Multiprimé en Espagne, ce film intense illustre les ravages d'un patriarcat tout-puissant, tel qu'il existe encore ici et là. Femme Actuelle

Un réquisitoire puissant contre l’obscurantisme. Les Fiches Du Cinéma

Il y a, dans Les Sorcières d’Akelarre du réalisateur Pablo Agüero, une vision picturale qui fait songer à ce tableau de Goya, nommé en français « Le Sabbat des sorcières » : une semblable esthétique du terrible sublime. Le Dauphine Libéré

Retour.png