la femme du fossoyeur 2.jpg

Du 8 au 21 juin 2022

la femme du fossoyeur 1.jpg

LA FEMME DU FOSSOYEUR
KHADAR AHMED

Somalie-France-Allemagne-Finlande, sortie le 27/04/2022, 1h22 - VOST1 Nomination Caméra d’Or au Festival de Cannes 2021 &
4 Nominations Internationales de la Critique 2021


Guled et Nasra sont un couple amoureux, vivant dans les quartiers pauvres de Djibouti avec leur fils Mahad.
Cependant, l’équilibre de leur famille est menacé : Nasra souffre d’une grave maladie rénale et doit se faire opérer d’urgence. L’opération coûte cher et Guled trime déjà comme fossoyeur pour joindre les deux bouts : comment réunir l’argent pour sauver Nasra et garder une famille unie ?
Est-ce une fable ? Une sotie ? Une tragédie optimiste? Un peu tout cela à la fois…
Tourné en Somalie, le film raconte le tourment d’un pauvre fossoyeur dont l’épouse est atteinte d’une maladie qui nécessite des soins coûteux.
Amoureux de la femme de sa vie (Yasmin Warsame, d’une beauté époustouflante), Guled se démène pour la sauver, dans une cité envahie par la poussière et ravagée par la misère.
Film élégant et court, baigné par une lumière sublime (du chef opérateur Arttu Peltomaa), le récit évite le piège du mélo pour se concentrer sur les sentiments et la description de l’intimité du couple.
La mort, la vie, le destin : tout est dans la balance, avec une pointe d’ironie et une mise en scène virtuose.


Un cinéma rare et précieux qui convoque notre devoir d’humanité en faveur des peuples déshérités du monde. A Voir à Lire.com

C’est ce que peut le meilleur cinéma populaire : ce genre de mélodrame sans affectation, où les sentiments valeureux – le courage, la peine, l’acharnement du destin – transcendent l’homme, la femme, l’enfant. Libération

Khadar Ayderus Ahmed mêle habilement drame social et grande histoire d’amour dans ce premier film sans pathos, avec de belles propositions de mise en scène. Les Fiches du Cinéma

Un suspense intense qui ne tombe jamais dans le mélo. Ouest France

Khadar Ayderus Ahmed signe un récit dépouillé et lumineux, aux personnages magnifiques. Sud Ouest

Retour.png
noir_progressif.png