DIGGER 2.jpg

Du 22 sept au 5 oct 2021

DIGGER 1.jpg
noir_progressif.png

DIGGER

De GEORGIS GRIGORAKIS

Grèce-France, sortie le 21/07/2021, 1h41 – VOST
 

 

Quelque part au nord de la Grèce, à la frontière de la Macédoine.
Nikitas a toujours vécu sur son bout de terrain au cœur de la forêt et, en lutte depuis des années contre une compagnie minière qui convoite sa propriété́́, il tient bon. Le coup de grâce tombe avec le retour de Johnny, son fils qui, après vingt ans d’absence et de silence, vient lui réclamer sa part d'héritage. Nikitas a désormais deux adversaires, dont un qu'il ne connaît plus mais qui lui est cher. Un premier film bien dans l’air du temps : alors que son père essaie de défendre sa terre contre l’irruption d’une compagnie minière, le fils rentre à la maison, après une absence de vingt années.

Conflit de propriété, conflit familial, conflit avec (et pour) la nature…

Images soigneusement cadrées, belle lumière, love story un peu effacée, cette fable écolo est sous-tendue par une conviction évidente.

C’est beau, c’est fort, même si le réalisateur a un peu de mal à boucler son récit. Qu’importe, il y a là un début très prometteur…

 

Entre western et mythes grecs, un récit pénétrant sur le lien familial et avec la nature. Les Fiches du Cinéma

 

Derrière cette lutte acharnée entre un père et son fils, Digger raconte les limites d’un capitalisme effréné, leurs conséquences humaines et écologiques. Un film salutaire. A Voir-à-Lire.com

 

Le film n’est pas toujours grave, il réserve quelques notes d’humour sarcastique et de belles échappées. Comme cette nuit d’ivresse dans le café communautaire du coin. Ou ces traversées de la forêt profonde, personnage à part entière, brumeux, boueux, dangereux ou protecteur. Télérama

Retour.png