PICCOLO CORPO 2.jpg

Du 11 au 24 Mai 2022

Piccolo-corpo.jpg
noir_progressif.png
Retour.png

PICCOLO CORPO        
De LAURA SAMANI            
Italie-France-Slovénie, sortie le 16/02/2022, 1h29 – VOST 

Caméra d’Or au Festival de Cannes 2021 & 4 Nomination à la semaine Internationale de la Critique 2021


Italie, 1900. Le bébé de la jeune Agata est mort-né et ainsi condamné à errer dans les Limbes. Il existerait un endroit dans les montagnes où son bébé pourrait être ramené à la vie, le temps d’un souffle, pour être baptisé. Agata entreprend ce voyage et rencontre Lynx, qui lui offre son aide. Ensemble, ils se lancent dans une aventure qui leur permettrait de se rapprocher du miracle...

 

Piccolo corpo. Petit corps. Celui du bébé qui traverse tout le film, et cristallise son âme. Celui que transporte sans relâche, et à même son dos, après l’avoir porté dans son ventre, une jeune mère.
C’est un magnifique premier film que celui de Laura Samani. Une fable puissante sur la détermination et sur la croyance. Une ode au féminin. 
Le voyage vers un sanctuaire du miracle, dans les Alpes des temps anciens, était dans la réalité effectué par des hommes. La cinéaste a choisi de filmer des femmes. En ressort une création fascinante. La rencontre en forêt de deux solitudes bannies, Agata et Lynx, incarnées avec intensité par Céleste Cescutti et Ondina Quadri. L’alliance de ces deux caractères, et des éléments – le ciel et l’eau – que les prénoms des actrices symbolisent – il n’y a pas de hasard -va guider le périple de leurs personnages vers le lieu espéré.


Révélé à Cannes à la Semaine de la Critique, Piccolo corpo est le premier long-métrage bouleversant de Laura Samani. Un voyage géographique autant que métaphysique aux images saisissantes. Bande à Part

Sujet original, à la mise en scène maîtrisée, ce très beau film augure une cinéaste à suivre. Franceinfo.Culture

La réussite du premier long métrage de l’Italienne Laura Samani est de se tenir en permanence sur la ligne de démarcation entre la chronique réaliste et la mythologie, sans jamais choisir entre les deux : la figuration de l’Italie de 1900 passe autant par l’utilisation du dialecte frioulan que par le voyage d’Agata au cœur de la pensée magique des populations d’un pays encore peu unifié. Cahiers du Cinéma

Suivant la quête obstinée de son héroïne, Laura Samani livre un conte puissant, simple et délicat, et d’une grande beauté visuelle. Les Fiches du Cinéma