PERDRIX

ERWAN LE DUC

 

France, 14 août 2019, 1h39

5 nominations, Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes 2019

 

 Pierre Perdrix,  vit des jours agités depuis l’irruption dans son existence de l’insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille, obligeant chacun à redéfinir ses frontières, et à se mettre enfin à vivre…

 

Drôle, sensible, barré, « Perdrix » vole haut pour un premier film français. Vivement le deuxième. Le Nouvel observateur.

Rythmée, infusée de “nonsense” - mais pas dénuée de profondeur -, une comédie follement drôle. Les Fiches du Cinéma

Le Duc imagine toutes les manières de faire rire, ou sourire, avec cette exigence prolifique et cet appétit pour toutes les gammes de la comédie. Les Inrockuptibles

Il est difficile de résister au chant d'amour de "Perdrix", déjà pour son couple épatant qui cavale après la vie, Swan Arlaud et Maud Wyler, et aussi et surtout pour son originalité, cet humour burlesque presque anglais qui repose sur l'art du contre-pied entre le réalisme du cadre et la loufoquerie des situations. Paris Match

Du 23 septembre au 1er octobre