Retour à Reims 2.jpg

Du 25 mai au 7 juin 2022

Retour à Reims.jpg

RETOUR A REIMS (FRAGMENTS)
JEAN – GABRIEL PERIOT
France, sortie le 30/03/2022, 1h23

Prix 1 certain regard & 6 Nominations au Festival de Cannes 2021 -  Prix European Film Award du Meilleur Montage

 

En prenant pour fil conducteur le remarquable essai autobiographique du sociologue et philosophe Didier Eribon (paru en  2009 chez Fayard), Jean-Gabriel Périot raconte l'histoire douloureuse et politique  du monde ouvrier français du début des années 50 à aujourd'hui,  grâce à un foisonnant montage d'archives reliant l'intime au collectif et à la voix d'Adèle Haenel…
Dans Retour à Reims (Fragments), il élargit le propos du livre en lui associant une variété de représentations de l’histoire ouvrière, des années 1950 à nos jours : plans d’actualités et bribes de reportage, de documentaire ou de fiction. Il croise les histoires collective et intime, tout comme le réel et l’imaginaire, tout en rétablissant un fil chronologique.  
En confiant la voix narrative à Adèle Haenel, il met en avant la condition des femmes. Ainsi s’est-il concentré sur l’histoire ouvrière à travers la figure de la mère d’Eribon - qui le touchait plus particulièrement – et l’histoire des femmes déclassées, éternelles victimes du patriarcat, y compris au sein de leur milieu social.
En intercalant des images d’archives dans le récit, le cinéaste montre comment la fiction et les reportages ont enregistré le quotidien héroïque et tragique du prolétariat : logements insalubres, effrayantes conditions de travail, corps détruits.  Les mots et les images militent ici pour la réhabilitation d’une mémoire ouvrière trop vite disparue.

Réflexion sur les mécanismes de reproduction, la violence des inégalités ou l’identité collective du monde ouvrier, « Retour à Reims » fonctionne comme un cours de science politique vivant et lumineux. Le Parisien

En adaptant des fragments de l’ouvrage de D. Éribon, J-G. Périot dresse un tableau remarquable et combatif du destin ouvrier des années 1940 à nos jours. La mise en image du texte, lu par A. Haenel, avec des archives de fictions ou de documentaires est éblouissant. Les Fiches du Cinéma

« Retour à Reims [Fragments] » vaut pour l’audace et la pertinence de son projet, comme pour l’aboutissement de sa réalisation. L’œuvre de l’un des rares documentaristes à ne pas sacrifier le cinéma à la prégnance du propos politique qui traverse son film. Télérama

 

Retour.png
noir_progressif.png