Josep.webp

Du 27 Avril au 10 Mai 2022

Josep.jpg
noir_progressif.png
Retour.png

 

JOSEP
AUREL
France-Espagne-Belgique, sortie le 30/09/2020, 1h14

VO (français-anglais-catalan-espagnol) ST


Avec Sergi Lopez, Gérard Hernandez, Bruno Solo... 

 

1 Prix au Festival d’Animation Annecy 2020 et 1 nomination au Festival de Cannes 2020

 

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Parmi ces combattants, un bel homme au regard expressif et au nez aquilin. Il s’appelle Josep Bartoli, est dessinateur et ne rêve que de rejoindre Maria, son épouse, qui porte son enfant. De l’autre côté des barbelés, il va se lier d’amitié avec un gendarme qui découvre que ces «rouges» contre lesquelles se déchaîne la France de Daladier sont en fait de véritables justes, des humains avant tout...

De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.


En quelques années, Aurel est devenu un dessinateur incontournable. Cela n’aura pas échappé aux lecteurs du Canard Enchaîné, du Monde, de Politis… Ni aux passionnées de BD !
Le sujet de son premier et splendide long métrage, plus encore qu’un récit historique, est un vibrant hommage, avec la rencontre en filigrane d’un autre dessinateur : Joseph Bartoli. Mais aussi la rencontre véritable d’un petit-fils avec son grand-père : un gendarme tellement représentatif des ces héros ordinaires restés dans l’ombre de la Grande Histoire.

La guerre d’Espagne en dessins animés. Mais ces dessins-là sont dus à Aurel, caricaturiste politique au «Monde» et au «Canard enchaîné». Le style n’a donc rien à voir avec Disney ou les comics de Pixar. Tout est croqué au trait, à l’ancienne, ce qui ajoute à l’odyssée tragique du héros, Josep Bartoli, artiste antifranquiste interné dans les camps français en 1939.

Les nazis arrivent, Josep s’enfuit au Mexique… Ce biopic inspiré d’événements authentiques est poignant, et la colère devant le traitement indigne que la République française a fait subir aux réfugiés n’est pas éteinte. Le crayon est une arme à tuer les fascistes, le film le démontre avec éclat.


Une œuvre dessinée poignante par son sujet fort et sa forme audacieuse, où la poésie visuelle renforce la dureté du réel. Bande à Part

Regard sur l’histoire et drame humain, "Josep" illustre combien l’animation se prête au traitement de sujets graves. Le film méritait sa sélection à Cannes, autant par son sujet, son traitement que sa forme. Magnifique. Culturbox

Aurel signe un magnifique et poignant film d’animation évoquant le destin de Josep Bartolí, dessinateur catalan ayant fui le régime de Franco en 1939 et qui s’est retrouvé dans d’immondes camps de la honte, en France. La Voix du Nord

Un film à l'esthétique superbe sur la transmission, le courage et l'amitié. Le Journal du Dimanche