MUNICIPALE 2.jpg

Du 16 au 29 Mars 2022

Municipale.jpg
noir_progressif.png
Retour.png

              MUNICIPALE                    

THOMAS PAULOT
France, sortie le 26/01/2022, 1h49

1 Nomination «Longs Métrages» au Festival de Cannes 2021


La petite ville de Revin, dans les Ardennes, se prépare à élire son maire quand un individu inconnu de tous se porte candidat. Cet intrus n’est autre qu’un comédien, qui va entraîner toute la ville dans une fiction politique…

Un comédien (Laurent Papot) débarque à Revin, village des Ardennes en première ligne de la crise économique, pour se présenter aux élections municipales avec l’intention affichée d’emblée de rendre, s’il était élu, son mandat à ses électeurs.
Ni caméra cachée ni fable poujadiste, le film de Thomas Paulot est une observation fine et citoyenne de la machine démocratique française lorsqu’un grain de sable vient gripper un système dont se détournent de plus en plus nos concitoyens.
Une démonstration par l’absurde, où le rêve et l’espoir ne demandent qu’à retrouver une raison d’être.
Un peu long mais formidablement... (im) pertinent !
A l’heure où les derniers rendez-vous électoraux ont connu un record d’abstention historique, et alors qu’est sorti en salle «Présidents» qui choisit l’angle de la comédie molle pour survoler les tristement égocentriques incapacités au renouvellement politique, questionner notre système de représentativité n’aura jamais été autant d’actualité.
Hasard du calendrier – encore qu’en matière cinématographique, les coïncidences soient rares – Municipale de Thomas Paulot aura été sélectionné par L’ACID de Cannes à point nommé...
Plus encore, ce premier long-métrage part d’une idée plutôt originale, quoique non dénuée de risques : engager un acteur pour élaborer une liste composée de citoyens ordinaires, et à la tête de laquelle il se présente pour prendre d’assaut la mairie d’une petite commune aux dehors paisibles.
Bénéficiant d’un statut d’outsider, ni encarté auprès des grands partis politiques, ni membre des mouvements populaires tel que celui des Gilets Jaunes, le personnage va emporter la ville et ses participants dans un tourbillon d’interrogations, d’espoirs et de réserves, brouillant les lignes entre les différents rôles incarnés, quitte à se perdre lui-même en chemin...


L’irruption d’un Parisien candidat aux municipales dans une petite ville des Ardennes. Savoureux. Télérama

Le film documente la France, en un mot. Des petits notables et des grands abandonnés, de la peur et de la colère.Le Monde

Ce qui pourrait n'être qu’un argument de fiction devient plus réel de minute en minute et redonne un peu de pimpant au politique. Les Fiches du Cinéma

L’innocence presque comique de Papot révèle tout un maillage politique hérité des syndicats mais aussi lié à l’expérience plus récente des Gilets jaunes. Les Cahiers du Cinéma