clara_sola_2.jpeg

Du 3 au 16 août

clara_sola_1.jpg
noir_progressif.png

Clara SOLA
De NATHALIE ALVAREZ MESÉN    
Costa Rica-Suède-Belgique-Allemagne-France-Usa, sortie le 01/06/2022, 1h46 - VOST

Prix du Jury au Festival du premier film d’Annonay 2022.
1 Nomination Caméra d’or & 2 Nominations à la Quinzaine des Réalisateurs
au Festival de Cannes 2022.


 

Dans un village reculé du Costa-Rica, une femme de 40 ans renfermée sur elle-même, entreprend de se libérer des conventions religieuses et sociales répressives qui ont dominé sa vie, la menant à un éveil sexuel et spirituel…
Avec ce premier film tourné dans un coin perdu du Costa Rica, la réalisatrice Nathalie Alvarez Mezen dresse le portrait d’une femme singulière. Expérience cinématographique aussi sensitive que sensuelle, Clara Sola peut aussi être vu comme une fable sur le thème de la beauté cachée, un conte revisité où une Cendrillon rétive et plus toute jeune, tenterait sa chance avec le prince charmant.
La réalisatrice convoque ici tous les éléments, eau – terre – lumière – dans une véritable déclaration d’amour à la nature.
On notera par ailleurs, la photographie, remarquable et la partition magnétique du jeune musicien Ruben DE GHESELLE

La réalisatrice offre à son héroïne un voyage sensoriel, libérateur, à travers l’éveil du désir et une rencontre avec elle-même. Dans le mystère et le réalisme magique sud-américain, un propos fièrement féministe s’affirme, comme une force vive. Et la beauté si touchante de ce film nous transporte aussi. Télérama

Autour de cette métamorphose d’une chrysalide en papillon, Nathalie Alvarez Mesén réalise un premier long-métrage d’une intense et édifiante beauté. Le Monde

Dans Clara Sola, le merveilleux vient contre balancer l’atmosphère oppressante dans laquelle dépérit l’héroîne, esquissant un horizon optimiste,au-delà de l’environnement étriqué et superstitieux dans lequel subsistent les personnages. Culturopoing

Retour.png