LE CHANT DE LA FORET

JOAO SALAVIZA & RENEE NADER MESSORA

Brésil-Portugal, 8 mai 2019, 1h54 -  VOST

1 Prix Un Certain Regard - Prix spécial du Jury à Cannes 2018 et 4 nominations

 

 

Ce soir, dans la forêt qui encercle ce village au nord du Brésil, le calme règne.

Ihjãc, un jeune indigène de la tribu Krahô marche dans l’obscurité, il entend le chant de son père disparu qui l’appelle. Il est temps pour lui d’organiser la fête funéraire qui doit libérer son esprit et mettre fin au deuil.

Habité par le pourvoir de communiquer avec les morts, Ihjãc refuse son devenir chaman. Tentant d’échapper à son destin, il s’enfuit vers la ville et se confronte alors à une autre réalité : celle d’un indigène dans le Brésil d’aujourd’hui…

Un choc cinématographique, bluffant et fascinant. A Voir-à-Lire.com

 D'une beauté envoûtante. Télérama

 "Le Chant de la forêt" est un film très simple, très méditatif, où on ne s’ennuie jamais pourtant (pas de  plans fixes de cinq minutes), où le temps se déroule à son propre rythme. Les Inrockuptibles

 Ce qui donne au film sa vibration particulière est que, même rempli d’évocations magiques et de brillances passagères, il ne se départit pas d’une incarnation modeste mais profonde. Cahiers du Cinéma

 Le résultat est un régal : un superbe voyage spirituel, un rêve éveillé rythmé par les sons de la savane, de sa faune, et le beau grain de la caméra 16mm... Le Point

Nature et magie sont si intimement liées que le moindre évènement capté par la caméra se teinte d’une lueur merveilleuse… Le Monde

Du 26 juin au 2 juillet