BURNING

LEE Chang-Dong

Corée du Sud,  31 août 2018, 2h28 - VOST

1 prix et 5 nominations au festival de Cannes 2018 et 1 nomination au Festival de Toronto.

Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, retrouve par hasard son ancienne voisine, Haemi, qui le séduit immédiatement.  De retour d’un voyage à l’étranger, celle-ci revient cependant avec Ben, un garçon fortuné et mystérieux.  Alors que s’instaure entre eux un troublant triangle amoureux, Ben révèle à Jongsu son étrange secret : ce gars a un passe-temps dingue, « Il flambe les serres en plastique, » dit-il. Hâbleur, mythomane, ou réellement pervers ? Allez savoir… Car tout le film de Lee Chang-Dong repose sur l'invisible, le silence, les non-dits. Ainsi, le chat disparaît, mais laisse des traces. Haemi s'éclipse, mais n'en laisse pas...

 A la fois limpide et mystérieux, maîtrisé et ambigu, "Burning" est une leçon de mise en scène et un objet de fascination. Positif

 La suprême élégance de « Burning », c’est de ne pas brûler tous ses vaisseaux à l’écran, mais de les laisser s’infiltrer dans les canaux les plus secrets de notre imaginaire. Cahiers du Cinéma

 Sous les atours du thriller, captivant et vénéneux, affleure une chronique très actuelle, cinglante et enragée, de la lutte des classes. A ne surtout pas rater. Voici

Du 17 au 23 octobre