NE CROYEZ SURTOUT PAS QUE JE HURLE 

FRANK BEAUVAIS

 

France, 25 septembre 2019, 1h15 

 
  Après six ans de vie commune, c’est la rupture… Emmuré dans son chagrin, reclus dans la maison vide, révolté par l’état d’urgence post- attentats, fruit d’un autoritarisme grandissant, F.Beauvais se sauve en visionnant plus de 400 films en six mois…Trois, quatre, cinq, six films par jour ; des classiques, des récents, des films de genre, des raretés, des nanars, des oubliés et des engagés, des films expérimentaux ou grand public, de tous les styles et même le sans style ! ...

Un film-poème d’une terrible beauté. Télérama

Un autoportrait de cette drôle d’espèce qu’est le spectateur, qui n’existe et ne pense qu’à travers les œuvres des autres, que les images en circulation consolent de la bêtise et de l’hostilité du monde environnant. Le Monde

 Le cinéphile est devenu cinéaste. Il transforme l’action – écologique, économique- de sélectionner, réutiliser, réagencer en un geste poétique et cinématographique. Positif

Du 27 novembre au 10 décembre