UN DIVAN A TUNIS

MANELE LABIDI

Tunisie-France, 12 mars 2020, 1h28 – VO (arabe-français) ST

 

Avec Golshifteh Farahani, Madj Mastoura, Hichem Yacoub

 

Ouvrir un cabinet de psychanalyste dans une banlieue populaire de Tunis ? Cela nous donne une comédie piquante, mais pas que… Pourquoi quitter Paris et revenir au pays avec ce projet particulier ? La réalisatrice connaît bien les deux cultures et crée une galerie de personnages hauts en couleur qui illustrent la schizophrénie ambiante. Entre ceux qui prennent Freud – et sa barbe- pour un frère musulman et ceux qui confondent séances et prestations tarifées, les débuts du cabinet sont mouvementés…

 

Proche d’une comédie à l’italienne, ce qui n’exclut pas de beaux moments de blues et d’interrogations politiques.

 

La réalisatrice aurait gagné à creuser le paradoxe d’une parole libérée dans un pays qui – au lendemain des révolutions arabes- ne l’est guère. Mais il y a Golshifteh Farahani, dont la lumineuse détermination et la mélancolie tenace donnent du caractère à ce premier film.  Le Nouvel Obs

 

Savoureuse comédie où une psychanalyste se met à l’écoute d’un peuple en souffrance.  Télérama       

Manele Labidi signe son premier long-métrage avec cette comédie réussie : intéressante, drôle et intelligente. Charlie Hebdo

Du 15 au 28 juillet