MARTIN EDEN  

De PIETRO MARCELLO

Italie, France, 16 octobre 2019, 2h08, VOST

Avec Luca Marinelli, Jessica Cressy, Carlo Cehhi...

 

À Naples, au cours du 20ème siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines...

​Transposition très libre du roman autobiographique de Jack London en Italie.

Sommes-nous au début du XXesiècle, avant Mussolini, ou durant les années de plomb, évoquées par des chansons de variété ? Le réalisateur s’inscrit-il dans la lignée des fictions historiques des frères Taviani ou dans celle d’une poésie engagée à la Pasolini ? Et ces images d’archives qui ponctuent le parcours de Martin Eden, marin individualiste épris d’une bourgeoise qui l’initie à la littérature et dont il s’éloigne par idéologie, sont-elles vraies ?

C’est tout le prix de ce film anachronique et imprévisible que de nous maintenir dans l’incertitude et brasser dans un même élan romanesque, les problématiques politiques, sociales et amoureuses d’hier et d’aujourd’hui. Arrimé aux yeux bleu azur de Luca Marinelli, prix d’interprétation à la Mostra, «Martin Eden» vibre de nos désillusions éperdues…

...Ce qu’il y a de plus beau dans le "Martin Eden" de Pietro Marcello, [...] ce sont toutes les idées de cinéma qui accouchent d’une danse magnifique et ratée, d’une rencontre qui n’a pas eu lieu, celle de son héros avec le monde. Libération

 

Une adaptation exaltante du roman de Jack London. Télérama

 

Avec "Martin Eden", Pietro Marcello propose une lecture très libre du célèbre roman de Jack London. Et réussit une adaptation lyrique qui dialogue avec notre époque.  Transfuge

 

"Martin Eden" est un vibrant réquisitoire contre le narcissisme de la création littéraire – et cinématographique- un réel conte philosophique et politique tout autant qu’une aventure humaine, sombre, qui aurait néanmoins les intonations d’une chanson populaire.  Culturopoing.com

Du 26 août au 8 septembre